Blog

Une subvention de 50 000 $ à la Résidence d’Ailleboust

Blogue2

FINANCEMENT. Le comité d’attribution du Fonds d’habitation communautaire de Lanaudière (FHCL) a remis une subvention de 50 000 $ au projet Résidence d’Ailleboust de Sainte-Mélanie le 11 novembre dernier. Cette subvention donnera un meilleur accès à la résidence pour les aînés, en réduisant le coût du loyer mensuel.

L’initiative de l’organisme à but non lucratif qu’est la Résidence d’Ailleboust est née vers 2005. Il aura fallu 10 ans pour que le projet se concrétise et que les premiers résidents puissent emménager, le 1er juin dernier, dans l’un des 20 appartements.

«Ce projet est une grosse amélioration pour le village. Il permettra aux personnes âgées de Sainte-Mélanie, qui ne peuvent plus vivre chez elles, d’avoir un logement et des services près de leurs amis et de leur famille», a commenté le président du conseil d’administration de la résidence, Pierre Brisebois.

«J’avais ma maison, mais j’ai eu quelques petits incidents, comme de rester coincée dans la neige ou de tomber au sous-sol et de n’avoir personne pour m’aider, alors je me suis dit qu’il était temps que la vieille se place», a ajouté en rigolant la résidente, Jeannine Charland.

Cette dernière est impliquée dans le projet depuis le tout début et d’enfin avoir son logement dépasse ses attentes et fait qu’elle se sent en sécurité et qu’elle peut se reposer, «cet été, j’ai pris le temps de m’asseoir sur mon perron et de me bercer. Je n’avais jamais eu le temps de faire cela avant!»

Critères de sélection

De plus, la moitié des logements de cette Résidence sont subventionnés pour les personnes à faible revenu. «Ces projets font la différence. Ils donnent accès aux personnes concernées à un milieu de vie sain qui assure la sécurité et la stabilité nécessaires pour participer activement à la société. Les logements communautaires sont un levier de revitalisation», a ajouté la coordonnatrice et chargée de projets au Galop, Denise Robitaille.

Le projet a été choisi parmi les cinq MRC de Lanaudière et près de 15 autres projets. Le comité a basé sa décision sur des critères préétablis, soit le déficit d’unités de logement par rapport aux besoins identifiés sur le territoire desservi, la défavorisation de la communauté et le niveau d’avancement financier du projet.

De plus, une contribution du milieu d’au moins 15 % du coût de réalisation était exigée. Ce qui était le cas pour le dossier de la résidence étant donné que de nombreux bénévoles ont organisé des activités de collectes de fonds comme des ventes-débarras, des encans et des soupers-bénéfices et que des partenaires comme la Caisse de Kildare, le CLD de Joliette et la municipalité de Sainte-Mélanie ont grandement contribué financièrement. Finalement, pour être admissible, le projet devait être accompagné par le Galop.

Le comité d’attribution était composé de représentants de Centraide Lanaudière, du CISSSL, de la Caisse d’économie solidaire, du ROHCL et de la Table des partenaires.

Rappelons que le Fonds d’habitation communautaire de Lanaudière a été créé par la Table des partenaires et que la somme amassée provient de dons individuels et de dons d’organismes comme Centraide. D’ailleurs, le comité a favorisé les projets sur les territoires desservis par Centraide Lanaudière, puisqu’une grande partie du Fonds a été constitué par cet organisme.

Post a comment